L’évolution de sa peinture au fil du temps

1997

Première exposition

Première exposition

A la galerie Patrick Van-Nuffelen Papeete, je commence un nouveau travail, complètement différent de celui de la Métropole. La lumière est différente ici …

1998

Je poursuis mes recherches

Je poursuis mes recherches

Je travaille un autre style, j’apprends de mon environnement…

1999

Hésitation

Hésitation

Je suis toujours dans une forme d’ hésitation.

2000

Millénaire

Millénaire

Changement de millénaire !

2001

La matière s’épaissit

La matière s’épaissit

J’essaye un travail plus énergique. La galerie Patrick Van-Nuffelen ferme. Je doute….

2002

Première exposition à la galerie  » AU CHEVALET »

Première exposition à la galerie  » AU CHEVALET »

C’est aussi bien une nouvelle aventure pour moi que pour eux !
Je travaille avec des pots de laque industrielle et je démarre une nouvelle méthode par retrait de la couleur à l’aide de morceaux de chiffon.
Je cherche une façon d’épurer et de simplifier.

2003

Inspiration

Inspiration

Après une première exposition, relativement réussie en 2002, je change une nouvelle fois, j’essaye de désapprendre mes habitudes. Je m’inspire du travail de Constantin BRANCUSI. Je simplifie la forme et y ajoute une ligne claire.

2004

Simplification

Simplification

Je continue à simplifier et à rendre la forme plus sculpturale. La ligne claire qui entoure mes dessins s’épaissit. Ce couple, ces personnages, deviendront des supports iconiques sur lesquels je m’appuierai pour mes recherches picturales. Je pense avoir trouver une direction.

2005

PUKARARA – Ebouriffé !

PUKARARA – Ebouriffé !

Les cheveux deviennent volume et s’impose, alors que je perds les miens ! Les compositions occupent tout le format. A cette époque, l’arrière plan de mes scènes est neutre. Le décor ne m’inspire pas, la végétation non plus. Cela viendra plus tard.

2006

TE MATETE – Le marché

TE MATETE – Le marché

C’est la première fois où je m’inspire d’un thème pour toute l’exposition. Cela me pousse à mettre en scène mes personnages dans des situations du quotidien. Le travail des couleurs ressemblent au reflet pictural des pierres.

2007

Abandon de la ligne claire

Abandon de la ligne claire

J’abandonne la ligne claire pour des tracés au pastel gras et je découvre la peinture à l’huile. Une découverte merveilleuse qui m’emmènera définitivement sur le chemin d’une autre lumière picturale et graphique.

2008

Abandon des traits au pastel

Abandon des traits au pastel

Je laisse tomber les traits au pastel par un tracé, gravé au tournevis dans l’épaisseur de la peinture. Les courbes prennent ainsi plus de force et de souplesse. Les couleurs deviennent pastel et sont travaillées « pures ».

2009

La finesse de mes traits

La finesse de mes traits

Les traits sont toujours gravés mais plus fins. La lumière se calme. J’essaye aussi d’autres harmonies avec un chromatique plus restreint.

2010

Toujours dans la recherche

Toujours dans la recherche

Je continue mes recherches, je laisse de côté la ligne claire, pastelle ou gravée en proposant l’empattement des bords de la peinture. Je cherche à changer des petits détails comme la texture des chapeaux et l’apparition des horizons et des paysages.

2011

Moins de contraste de couleurs

Moins de contraste de couleurs

Je contraste moins les couleurs et le sépia s’invite dans cette collection. Une exposition apaisante.

2012

Je doute encore

Je doute encore

La lumière revient, timide, ainsi que des tracés, timides eux aussi. J’essaie de trouver de la perspective avec des aplats de couleurs. Les chapeaux changent… je doute encore.

2013

A’ AI NO TE FENUA – les légendes polynésiennes

A’ AI NO TE FENUA – les légendes polynésiennes

Elles seront le thème de cette année 2013. Les couleurs prennent du corps et de la densité. Les contrastes augmentent. Le thème me redonne le goût du dessin. MARILOU ma première fille est née… je suis heureux.

2014

Les visages changent

Les visages changent

Je laisse plus souvent apparaître le croquis sur le tableau. Mes outils de travail s’immiscent et prennent du poids dans
le graphisme des couleurs. Je retrouve le gout de la curiosité plastique.

2015

Une autre direction

Une autre direction

Le travail devient plus gras et plus épais, je pose la peinture par épaisseur, je commence à aimer mes cocotiers ; leurs graphismes contraste. Je trouve une autre direction. SUNNY vient de naître, ma seconde fille… le bonheur m’emporte.. et la couleur s’impose  « exubérante ».

2016

Je cherche, j’expérimente autrement

Je cherche, j’expérimente autrement

Dessiner dans la peinture fraiche, travailler par épaisseur me ravit. Le dessin s’amuse. Je réorganise tout, dans l’atelier aussi. Je suis moins timide pour peindre des paysages qu’auparavant. Je laisse mes personnages un peu de coté. le plaisir de la couleur m’envahit.

2017

Je m’amuse avec les couleurs et les sujets

Je m’amuse avec les couleurs et les sujets

Ce tableau, je l’ai fait en très peu de temps, au retour d une exposition. J’étais énervé…. allez savoir pourquoi ? Pourtant ce tableau me donne le « LA » pour le reste de l’année. J’expérimente et de plus en plus de tableaux « non finis » semblent pourtant ne plus avoir besoin de plus. Je privilégie l’énergie du moment. J’essaye d’être plus spontané et précis …mais je lâche prise et m’amuse avec les couleurs et les sujets.

2018

Changement !

Changement !

Mes personnages reprennent plus de place dans mes compositions et j’élabore un tracé plus vif.. Tout prend de la rondeur. Je juxtapose plusieurs techniques des années précédentes. Je cuisine à fond !

2019

L’exploration continue !

L’exploration continue !

Je continue à explorer ces formes rondes, je les fais vivre en douceur… les ombres portées s’imposent cette année, les perspectives en aplat disparaissent… je cherche maintenant à animer l’arrière plan. J’avance …

2020

J’aime cette exposition !

J’aime cette exposition !

La peinture devient de plus en plus épaisse, les paréos s’imposent dans cette expo. Je fais tout danser.

2021

Une exposition jaune/curry !

Une exposition jaune/curry !

Une exposition jaune/curry ! Suite au confinement, toute ma commande de peinture est bloquée en NZ …je fais donc avec une gamme de couleur très limitée… mais abondante en jaune.. Changement de forme : mes personnages perdent leurs rondeurs, la ligne noire réapparaît, les visages changent. Comme j’ai peu de couleurs, je m’adapte et j économise, je reviens au retrait de peinture en douceur et une végétation graphique s’organise … le dessin revient…

2022

La lumière est moteur !

La lumière est moteur !

Mes premiers pas sur le sujet des nuits : des nuits bleues, rouges ou vertes. Je trouvais ce sujet auparavant inintéressant et difficile pour un coloriste comme moi mais c’est une découverte !
Comme les fonds devaient être plus foncés, j’ai du monter les tons de mes couleurs, les contrastes sont devenus plus forts. La végétation devient sujet du tableau aussi et mes personnages se fondent dans le décor. L’environnement prend le dessus cette année.